[1/6 et 2/6] Mesurez votre référencement Google avec les meilleurs outils SEO et déterminez votre marché sémantique

Cet article fait partie de ma série de 6 méthodes SEO pour développer le référencement naturel de votre entreprise bio

bon ouvrier bons outils bonne vieille pelle

 

"You manage what you measure", c'est quelque chose qui revient souvent dans les bouquins sur le management. En référencement naturel, la mesure est un peu compliquée (il peut y avoir énormément de données), c'est pourquoi il est pertinent de choisir des outils puissants.

Ces outils vont vous permettre de ne pas passer à côté de votre "marché sémantique".

Savoir investir dans des outils SEO efficaces qui vous permettront de travailler méthodiquement et efficacement.

"Un bon ouvrier a de bons outils" (Thomas Voeckler à propos de son vélo). En SEO c'est pareil !

Personnellement j'ai franchi un cap (en vélo et en SEO) le jour où j'ai commencé à accepter de m'équiper en mettant le prix :)

Après avoir installé sur votre site les gratuits indispensables, Google Analytics et Google Search Console (ex webmaster tools), je vous conseille d'investir dans un compte SEMrush. Je travaille personnellement avec la formule à $100/mois. C'est cher mais ça les vaut vraiment.

J'utilise également, à l'occasion, Majestic SEO (suivi de la popularité d'un domaine), Botify (outil plus cher, pour monitorer la "santé" SEO de votre site et optimiser son linking interne) et Screaming Frog SEO (un Botify light et moins cher, mais moins complet).

SEMrush est facile à paramétrer, il faut y connecter votre domaine, vos comptes Analytics et Search Console pour comprendre comment votre site performe sur votre marché.

Ensuite il s'agit de créer un "projet" avec votre site et d'y associer des mots clefs à monitorer. Plusieurs approches sont à tester :

- Analyse du volume de recherche et du degré de concurrence (KD keyword difficulty) en cherchant vos mots clefs et expressions en lien avec votre activité dans la section "Analyse de mots clés > expression exacte"

- S'inspirer de vos concurrents en regardant quels mots clés leur apportent le plus de trafic dans "Analyse des opportunités > Possibilité de mots clés". Bien savoir identifier ses concurrents est souvent clé pour bien comprendre son marché.

- Ajouter des mots clefs dans votre projet dans la section "Position monitoring". Chacun des mots clefs ciblés devra faire l'objet d'une page de votre site dont le job sera de présenter le contenu le plus pertinent possible sur le sujet. Vous pourrez ainsi suivre l'évolution dans le temps de votre positionnement sur chacun des mots clefs que vous aurez ciblés.

C'est ça l'enjeu : grimper dans les pages de résultats Google sur les mots clefs les plus pertinents pour votre marque bio ! Cet ensemble de mots clefs ciblé est votre "marché sémantique".

 

2) Comprendre votre "marché sémantique", comment les consos cherchent vos produits ?

Avec SEMrush vous y verrez clair sur les expressions tapées par vos consommateurs sur Google pour trouver vos produits et ceux de vos concurrents.

Cette information doit vous permettre d'estimer les attentes de vos consommateurs et de les classer par volume de recherche.

Par exemple quelqu'un qui tape "sarrasin bio" peut vouloir trouver des informations sur la culture du sarrasin, un magasin bio en ligne pour en acheter ou une recette pour le cuisiner à l'étouffée. Testez toutes ces expressions pour comprendre à quels volumes de recherche elles correspondent.

Testez de nombreux mots clefs connexes pour voir ce que les gens cherchent, certaines fonctionnalités de SEMrush vous donnerons d'autres idées de mots clefs.

 

Y a t'il vraiment des gens qui utilisent une loupe pour lire des graphiques

 

C'est là que votre sens du client doit prendre le dessus sur les stratégies SEO. Utilisez des indices SEO pour affiner votre compréhension des dynamiques de la demande sur votre marché.

Mon conseil, c'est d'utiliser ce travail pour trouver des dizaines de questions que se posent vos consommateurs et auxquelles votre expertise vous permet de répondre via des articles de blogs accessibles directement sur votre site. Je vous en parle en détail dans cet article sur comment mettre en oeuvre une stratégie de contenus autour de votre marque bio.

Cette stratégie de contenu doit vous permettre de fédérer une communauté en postant ces articles sur les réseaux sociaux et en répondant aux commentaires.

Prenons un exemple idiot pour illustrer :

Vous vendez des chapeaux en fibre de sarrasin sous la marque Zinzin (bel exemple improbable, non ?)

ce serait intéressant d'analyser les volumes de recherche sur le tissage de chapeaux, de voir s'il existe une communauté de DIYers qui utilisent la fibre de sarrasin, qui font des chapeaux ou qui cherchent des accessoires innovants. Si les chiffres SEMrush vous indiquent qu'il y a un volume de recherche mensuel à 2000 sur "noeud papillon chanvre", ça peut être une idée d'écrire un article "après le noeud papillon en chanvre, découvrez le noeud papillon en fibre de sarrasin".

En multipliant les articles sur des marchés sémantiques connexes au vôtre, vous allez renforcer la crédibilité de votre site (aux "yeux" de Google) sur votre marché sémantique central.

D'un point de vue client, votre site doit être organisé pour faire comprendre clairement votre coeur de métier (votre USP unique selling proposition comme on dit en marketing) à vos visiteurs, qui restent en général moins d'une minute.

Ces visiteurs sont vos clients de demain, une stratégie de reciblage intelligente par Facebook vous permettra de vous rappeler à leur bon souvenir et inscrire dans leur mémoire que le numéro 1 du chapeau en sarrasin, c'est Zinzin !

Facebook business manager

Note pour le futur : écrire un article sur comment concevoir un bon slogan qui tâche :)

Si vous avez des questions SEO en lien avec votre entreprise bio, n'hésitez pas à me les poser en commentaire ou directement sur slf@aventure.bio et j'y répondrai (gratuitement) avec plaisir.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés