Conseils et astuces pour votre rayon "Hygiène féminine"

En quelques années, l'offre de ce rayon a considérablement évolué. Clémence, co-fondatrice de Marcia et Cindy, représentante chez PliM, livrent leur vision du marché et 4 conseils pour bien travailler ce rayon.

1. Répondre à la demande croissante du marché

Après des décennies d'inertie sans innovations majeures, le marché de l'hygiène féminine connait une belle croissance portée par de nouvelles solutions naturelles, éco-conçues et zéro-déchet.

"Aujourd'hui, je ne connais pas un magasin bio ou orienté zéro-déchet qui ne propose pas une offre, même réduite de produits d'hygiène féminine" constate Clémence, co-fondatrice de Marcia.

Ces produits autrefois "cachés" sont partout et notamment sur les réseaux sociaux mis en avant par bon nombre d'influenceuses.

 

"En 2009 nous avons lancé les serviettes lavables PliM, nous étions considérés comme extraterrestres ... En 2014 c'était pareil avec les culottes menstruelles. Aujourd'hui c'est une tendance évidente, le travail de fond que nous avons fait sur la communication sur les salons, ou sur les tabous a fait son œuvre. C'est ça d'être pionnier !" ajoute Cindy de la marque PliM.

Et ce changement est réel ! Les femmes sont à la recherche de produits aux matières premières respectueuses de l'environnement, lavables, efficaces et confortables. Beaucoup ne supportent plus les protections conventionnelles !

2. Proposer une offre complète et variée

L'offre sur ce segment permet aujourd'hui à chaque femme de trouver le produit le plus adapté à ses besoins. Les protections menstruelles se déclinent selon :

  • L'âge et le goût des femmes (les culottes Slowen commencent en taille 12 ans pour les ados et se parent de jolis motifs colorés ou de dentelle. PliM décline les modèles en culottes, slips brésiliens ou tanga...).
  • Les activités des femmes (gamme sport de Marcia)
  • L'importance de leur flux : léger, medium ou abondant

 

Comme un client peut vite être perdu avec toute cette variété, PliM (marque pionnière de l'éco-féminité) a vite compris l'importance du repérage visuel des produits en rayon. 

"Chez Marcia, pour faciliter au maximum ce repérage des produits, nous fonctionnons par couleur. A chaque degré d'absorption est associée une couleur qui est ensuite déclinée dans les différents modèles de serviettes ou de protège-slip. Notre objectif  est de rendre notre gamme la plus facile à vivre au quotidien par nos clientes " explique Clémence.

 3. Soigner la présentation en magasin

Cette nouvelle offre se veut résolument moderne, avec des produits colorés et attractifs visuellement. Cette attractivité produit est soutenue par des présentoirs et de la PLV informative en magasin.

Chez PliM par exemple, les présentoirs exclusifs en tissu sont des éléments commerciaux essentiels puisque près de 70% de leurs ventes se fait en vrac (produits sans emballages et donc sans branding). Du coup, la marque conseille et accompagne les équipes pour optimiser la présentation (voir ici).

 Présentoir PliM

Les informations essentielles comme la marque, la taille, la composition, l'entretien, sont notées sur l'étiquette au dos du produit. Les présentoirs sont identifiés par couleur pour les absorptions (pour les plim, serviettes, comme pour les culottes) et présentent les engagements qualité de la marque.

4. Conseiller et témoigner sans tabou

Les protections mensuelles lavables font partie de ces produits qu'il faut souvent "tester pour approuver" ou qui ont besoin de témoignages et recommandations pour aider les clientes à "sauter" le pas.

 

Pour le personnel féminin en magasin qui utilise ces produits, il ne faut pas hésiter à confier votre expérience personnelle aux clientes encore dans le doute, en toute discrétion bien entendu...

Mais comme le résume bien Cindy : "il faut rester bien sûr attentif aux clientes qui souhaitent être conseillées et rassurées, mais la plupart du temps, les produits se vendent sans conseils car ce sujet est encore tabou, d'où l'intérêt de bien accompagner avec les stop rayons, les présentoirs. 

 Merci à Cindy et Clémence pour leurs conseils !

 

 

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés