Idée donnée : le yaourt (végétal) plus protéiné qu'un steak qui peut changer le monde !

Cela doit vous arriver aussi : avoir des idées mais pas les moyens nécessaires pour les réaliser.

Je pose là l'idée du yaourt végétal plus protéiné qu'un steak. Servez-vous !

La mission d'Aventure bio c'est d'aider vos marques bio à changer le monde, et si un yaourt protéiné peut se substituer massivement à la consommation de viande et de poisson, l'impact peut être significatif !

le yaourt plus protéiné qu'un steak

La question des protéines dans l'alimentation : pourquoi ne pas les concentrer sur le dessert ?

Les protéines sont la question centrale qui a façonné la culture alimentaire de tous les groupes humains depuis des millénaires. Ayons cela en tête pour bien anticiper la difficulté à remettre en question nos sources de protéines.

L'alimentation conventionnelle est saturée de protéines dont la qualité laisse souvent à désirer et dont l'impact environnemental est très lourd (entre 15% et 20% de l'impact carbone d'un français, soit plus de la moitié de l'impact carbone de son alimentation qui se situe entre 30 et 35% - source Le Monde). Pour notre santé, mais surtout pour notre planète, il est urgent de changer cela.

Dans l'alimentation bio flexitarienne, ces protéines sont apportées par des aliments souvent délaissés dans l'alimentation conventionnelle : les légumineuses, les fruits secs et certains super-aliments. Le plan national nutrition et santé 2017 (PNNS) a reconnu l'importance des légumineuses en leur créant une catégorie rien qu'à elle dans les types d'aliments.

L'obstacle comportemental que doivent surmonter les marketers des marques bio c'est que ces protéines d'origine végétales sont moins désirées par le grand public que les protéines issues de la viande notamment car elles ne véhiculent pas la même "mythologie de l'animal soumis et abattu par la force" :

- leur goût serait moins fort, moins puissant

- nutritionnellement elles seraient moins riches

Il y a déjà des acteurs du marché qui ont entrepris de revaloriser les légumineuses comme substitut à la viande et au poisson, bravo à eux !

En parallèle je ne crois pas qu'il existe de dessert ou de yaourt végétalement surprotéiné, d'où mon idée :)

Protéines et besoins nutritionnels : on ne peut en absorber que 20 grammes par heure

Où trouver facilement des protéines végétales

Je le disais en introduction, mais quasiment personne en France ne souffre d'un manque de protéines (d'après l'INPES). Pourtant certaines catégories de personnes ont intérêt à faire attention à leurs apports en protéines pour optimiser leur état de forme : les sportifs et les personnes très actives, les personnes âgées, les ados. Une marque bio comme Purasana met bien cela en valeur sur ses packagings de poudres protéinées.

 

des noisettes protéinées à 15%

 

Schématiquement, un adulte a besoin de 0,7g de protéines par jour par kilo de masse corporelle. Si vous faites 70 kgs, cela fait 50g de protéines.

Faites le calcul, c'est assez naturel de les avoir dans son régime alimentaire :

- 60g de légumineuses (sèches) : 10-12 grammes de protéines
- 50 g de fromage (20% de protéines) : 10 grammes de protéines
- 100g de viande/poisson (20% de protéines) : 20 grammes de protéines
- 50g de fruits secs : 10-15 grammes de protéines
- 100g de pâtes - riz - céréales (sèches) : 5-10 grammes de protéines
- un yaourt : 3-4 grammes de protéines
- un pot individuel de fromage blanc : 7- 9 grammes de protéines

Un autre point qui est très bien expliqué dans le bouquin de Gilles Daveau Manuel de cuisine alternative, c'est que toutes les protéines n'ont pas le même profil d'acides aminés. Pour faire simple les protéines végétales ont besoin d'être combinées (au sein du même repas ou à différents moments de la journée) pour offrir un profil complet. La combinaison est simple :

Légumineuses (lentilles, soja, pois, lupin...) + Céréales ou Fruits secs (blé, quinoa, amandes, graines de courge, noix...)

 

Apports en protéines végétales pour un sportif : la solution du yaourt protéiné (avec profil complet d'acides aminés)

Un sportif aura besoin de nettement plus de protéines : jusqu'à 2g par kilo de masse corporelle. Pas forcément pour prendre du muscle, mais simplement pour "réparer" ses tissus après l'effort et compenser les protéines "brûlées" comme source d'énergie alternative (dans le cas d'efforts longs dans les sports d'endurance).

Vous aurez fait le calcul, mais cela devient plus compliqué d'avoir jusqu'à 160 grammes de protéines par jour dans son alimentation (2 grammes x 80 kilos).

Surtout quand on sait que le corps ne peut en intégrer que 20 grammes par heure !

A priori il est donc peu efficace sur le plan nutritionnel de manger 300g de saucisses lors d'un barbecue :)

L'enjeu pour les personnes qui ont un fort besoin en protéines c'est donc d'avoir à disposition des aliments protéinés agréables et faciles à consommer tout au long de la journée. Par exemple des fruits secs ou ce fameux yaourt protéiné !

Marketing du yaourt plus protéiné qu'un morceau de viande

Quoi de plus facile à manger qu'un yaourt ? Pourquoi ne pas imaginer un pot individuel avec 100g de yaourt et 25g de mix protéiné agréable au goût ? Vos 20 grammes de protéines en 1 seul produit, que l'on peut manger à toute heure ?

 

muffin protéiné

 

Pour moi le marché peut être très important s'il est abordé en répondant à 3 attentes du grand public :

- un produit bio bien moins cher qu'un morceau de viande : idéalement à moins de 50-60 centimes le yaourt

- un produit bio plaisir : avec des fruits secs, du yaourt et du sucre, il doit y avoir de quoi imaginer un truc plaisant à manger !

- un marketing autour de la force, de la puissance au naturel : "le yaourt bio des gens qui portent des choses lourdes" ok mieux que ça mais vous voyez l'idée :)

L'idée est encore à creuser et certaines questions sont à trancher :

Lait ou pas lait ? vache ou chèvre ? yaourt ou dessert végétal ?

Le lait fermenté (ie : le yaourt, et oui) serait plus digeste et mieux adapté à l'alimentation adulte que le lait brut. La caséine du lait est une protéine particulièrement facile à digérer/utiliser pour le corps humain.

La filière lait de vache est très productive (par rapport au lait de chèvre ou aux boissons et desserts végétaux) et permet donc de proposer un produit à un prix inférieur à celui d'une portion de 100g de viande.

Autre avantage du lait : il offre un profil complet d'acides aminés.

 

Idée bonus : faire un kit pour yaourtière

Je ne suis pas sûr de la faisabilité technique, mais ça pourrait être intéressant de vendre une version yaourtière dans un sachet contenant de ferments et le mélange protéiné du yaourt.

Cela ouvre la perspective de vendre facilement le mélange via un site e-commerce ou de simplement faciliter sa distribution en magasin bio.

D'un point de vue déchets et transport, le gain peut être un argument de vente également.


Qu'en pensez-vous ? faisable ? impossible ? intéressant ? à côté de la plaque ? N'hésitez pas à commenter où à m'envoyer des questions sur slf@aventure.bio, je serai ravi d'aider (gracieusement) toute personne qui souhaite creuser ce projet qui permettrait de végétaliser l'alimentation de nos congénères !


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés